La guerre de l'eau. En première ligne à Sainte-soline. Ces "megas bassines" ne devraient pas exister. Certains s'accaparent l'eau ce qui conduira à la mort des petits producteurs et des cultures saines. Il s'agit d'une destruction de plus de la nature et de la vie.

Il est peu réaliste d'imaginer que quelques milliers de civils avec des pierres, des capuches et des boucliers en plastique vont pouvoir imposer, par la force, leur volonté, juste ou pas. Ce type d'action est encouragé par des marionnettes politiques prétendument de gauche qui s'amusent d'instrumentaliser les egos et de diviser le peuple. Dire "on veut défendre le vivant et la vie" est une bonne base. Mais cela ne suffira pas. Seule l'union pacifique de la résistance pour la création d'un véritable démocratie mettant un terme au système maçonnique peut changer les choses.

Les militaires sont issus du peuple, des personnes lambdas à l'origine qui ont voulu servir la France sans plus de connaissances que la majorité des gens sur la nature réelle de leur hiérarchie politique. Ils se racontent à eux mêmes qu'ils servent une démocratie, un état juste, et des politiques choisis par le peuple qui travaillent dans l'intérêt du peuple. Si les politiques agissent mal, la faute en revient au peuple qui les a élus. Ce mensonge leur permet de vivre la conscience tranquille et de dormir la nuit. Il n'y a pas moins de résistants dans l'armée qu'ailleurs simplement pas plus que les civils ils ne savent quoi faire. S'ils n'obéissent pas ils perdent leur travail, piégés par ce système. Des affrontements du peuple contre le peuple, les marionnettistes s'amusent à l'abri dans leurs palais.

Tout n'est pas noir ou blanc. Quand le système déploie une violence illégitime pour protéger ses projets destructeurs, il montre une fois encore son vrai visage. Même si l'action n'atteint pas ses objectifs, cela donne aussi de l'espoir aux résistants de voir des personnes, se réunir et prendre des risques pour défendre une cause juste.