"Comme prévu, l’invasion de l’Ukraine par la Russie dévoile la phase suivante de la plandémie caractérisée par des pénuries généralisées de carburant et de nourriture. Tout ceci nous conduira vers une famine de masse.
En Ukraine, les habitants sont déjà à court de nourriture et de médicaments.
Les conséquences économiques de cette situation s’étendent également au reste du monde.
Selon le géant bancaire Goldman Sachs, la possibilité d’une récession aux États-Unis en 2023 qui peut augmenter jusqu’à 35%.
À l’inverse, les indicateurs de croissance mondiale s’amenuisent, car tout continue de pointer vers le bas au milieu du conflit. L’objectif est d’introduire une réinitialisation financière mondiale, ce qui est exactement en train de se produire maintenant, alors que la Russie est accusée de tous les maux actuels.
L’inflation et la corruption de Wall Street créées par la banque centrale, durent depuis des années, bien avant que Poutine n’entre en Ukraine. Mais ils avaient besoin d’un bouc émissaire et ils l’ont trouvé. Ils affament le monde pour marquer le début de leur réinitialisation financière et d’un Nouvel Ordre Mondial.
En France, le régime d’Emmanuel Macron parle déjà de mettre en place un système de bons d’alimentation pour nourrir les habitants. Il est probable qu’un tel système soit lié au plan de Macron concernant le « passeport de vaccination » contre le coronavirus de Wuhan.
Le diesel pourrait aussi bientôt devoir être rationné, car les pays réduisent leurs importations de produits russes en raison des sanctions et du sentiment anti-russe. Le diesel étant le moteur du monde, cela aura un effet dévastateur sur une chaîne d’approvisionnement déjà mise à mal.
Avec la forte hausse du prix de l’essence, les réserves d’engrais diminuent. Cela a fait grimper les prix du blé, du maïs, des huiles végétales et du soja, ce qui est particulièrement inquiétant pour les pays déjà confronté à l’insécurité alimentaire.
Les États-Unis et l’OTAN sont en grande partie responsables, bien sûr, car les sanctions contre la Russie interfèrent avec le commerce mondial.
La Réserve fédérale et les autres membres du cartel des banques centrales sont également responsables de la création de conditions économiques propices à l’hyperinflation. Le monde entier souffre déjà plus ou moins, à l’exception peut-être de l’élite dirigeante qui s’est approprié le fruit du travail de chacun et a amassé ses propres réserves, en prévision d’un effondrement économique mondial et d’une « Grande Réinitialisation ».
Le rêve de Klaus Schawb, fondateur du Forum économique mondial, selon lequel personne ne possède rien et tout le monde est heureux, progresse chaque jour, alors que tout le monde est prié de se concentrer sur Vladimir Poutine et la situation en Ukraine.
Aussi horrible et tragique que soit cette situation pour beaucoup de personnes qui doivent se déplacer vers des zones plus sûres, la réalité est que les choses étaient déjà mauvaises avant l’invasion, seulement maintenant elles empirent encore sous le couvert de la guerre.
Ethan Huff (écrivain et journaliste américain)
"Comme prévu, l’invasion de l’Ukraine par la Russie dévoile la phase suivante de la plandémie caractérisée par des pénuries généralisées de carburant et de nourriture. Tout ceci nous conduira vers une famine de masse. En Ukraine, les habitants sont déjà à court de nourriture et de médicaments. Les conséquences économiques de cette situation s’étendent également au reste du monde. Selon le géant bancaire Goldman Sachs, la possibilité d’une récession aux États-Unis en 2023 qui peut augmenter jusqu’à 35%. À l’inverse, les indicateurs de croissance mondiale s’amenuisent, car tout continue de pointer vers le bas au milieu du conflit. L’objectif est d’introduire une réinitialisation financière mondiale, ce qui est exactement en train de se produire maintenant, alors que la Russie est accusée de tous les maux actuels. L’inflation et la corruption de Wall Street créées par la banque centrale, durent depuis des années, bien avant que Poutine n’entre en Ukraine. Mais ils avaient besoin d’un bouc émissaire et ils l’ont trouvé. Ils affament le monde pour marquer le début de leur réinitialisation financière et d’un Nouvel Ordre Mondial. En France, le régime d’Emmanuel Macron parle déjà de mettre en place un système de bons d’alimentation pour nourrir les habitants. Il est probable qu’un tel système soit lié au plan de Macron concernant le « passeport de vaccination » contre le coronavirus de Wuhan. Le diesel pourrait aussi bientôt devoir être rationné, car les pays réduisent leurs importations de produits russes en raison des sanctions et du sentiment anti-russe. Le diesel étant le moteur du monde, cela aura un effet dévastateur sur une chaîne d’approvisionnement déjà mise à mal. Avec la forte hausse du prix de l’essence, les réserves d’engrais diminuent. Cela a fait grimper les prix du blé, du maïs, des huiles végétales et du soja, ce qui est particulièrement inquiétant pour les pays déjà confronté à l’insécurité alimentaire. Les États-Unis et l’OTAN sont en grande partie responsables, bien sûr, car les sanctions contre la Russie interfèrent avec le commerce mondial. La Réserve fédérale et les autres membres du cartel des banques centrales sont également responsables de la création de conditions économiques propices à l’hyperinflation. Le monde entier souffre déjà plus ou moins, à l’exception peut-être de l’élite dirigeante qui s’est approprié le fruit du travail de chacun et a amassé ses propres réserves, en prévision d’un effondrement économique mondial et d’une « Grande Réinitialisation ». Le rêve de Klaus Schawb, fondateur du Forum économique mondial, selon lequel personne ne possède rien et tout le monde est heureux, progresse chaque jour, alors que tout le monde est prié de se concentrer sur Vladimir Poutine et la situation en Ukraine. Aussi horrible et tragique que soit cette situation pour beaucoup de personnes qui doivent se déplacer vers des zones plus sûres, la réalité est que les choses étaient déjà mauvaises avant l’invasion, seulement maintenant elles empirent encore sous le couvert de la guerre. Ethan Huff (écrivain et journaliste américain)
0 Commentaires 0 Partages 742 Vues